Astrologie Humaniste

L'école d'Astrologie humaniste est issue de deux mouvements fondamentaux : l'approche nouvelle de l'astrologie proposée par le philosophe franco-américain Dane Rudhyar dès ses premiers écrits (1934) et la transmission de cette approche faite par Alexander Ruperti en Europe après la deuxième guerre mondiale et surtout à la fin des années soixante-dix.

Dane RUDHYAR (1895-1985)

Poète, philosophe franco-américain, musicien, astrologue, parle de la cyclicité de toute manifestation de la vie sur cette Terre. Né en France, à Paris, le 23/03/1895, à 0h33 GMT. Musicien de formation, il émigra aux USA pensant que la modernité de sa musique y serait mieux perçue. Pour diverses raisons, tout en continuant sa démarche de création artistique (peinture, poésie, musique), il s'intéressa à l'astrologie et à l'ésotérisme et entreprit ce travail de synthèse qui devait l'occuper jusqu'à sa mort en 1985. L'œuvre qui en découle est véritablement gigantesque tant par la qualité et la quantité de ses écrits que par la philosophie novatrice et globale qu'il nous lègue.

Lorsqu'il émigra aux USA à l'âge de 21 ans, Dane RUDHYAR avait pris conscience de la nécessité de trouver un terrain vierge et fertile, celui du « Nouveau Monde », pour donner forme à ses idées. Il s'est basé principalement sur les concepts de holisme et de cyclicité et a exprimé sa philosophie sous différentes formes, dont l'astrologie humaniste. Humaniste parce qu'elle s'intéresse d'abord à l'être humain, à ses besoins, et à la fonction particulière que chacun peut remplir s'il arrive à reconnaître, intégrer et dépasser certains conditionnements éducatifs, sociaux, culturels, psychologiques et autres qui dissimulent le véritable sens de son existence.

Dane Rudhyar a reformulé tous les principes de la tradition astrologique dans une optique nouvelle afin de l'adapter au monde du 20ème siècle et d'ouvrir la voie à une astrologie qui puisse répondre aux besoins des nouvelles générations. Il lui paraissait essentiel d'acquérir une vision plus large en reliant l'astrologie aux nouvelles idées issues de la philosophie, de la psychologie, de la science.
A la base, l'expérience du CHANGEMENT est la plus fondamentale des expériences humaines. Autrement dit, la vie est changement. De là découle l'idée de cyclicité : le temps est une suite continue de changements que nous ordonnons dans un processus.
Il situait le 20ème siècle comme une phase « automnale » pour l'Europe ou période de transition pour la culture occidentale. Cette transition implique des hommes-semences, hommes capables d'une vision globale, transculturelle, faisant la synthèse des apports divers des cultures en cours de désintégration et pouvant en extraire la quintessence, suggérant des voies nouvelles à l'approche de l'Ere du Verseau ou du Nouvel Age. C'est un défi mondial qui est posé à la planète de manière urgente et violente, considérant les moyens de destruction dont elle dispose aujourd'hui.

"L'Astrologie est une technique de compréhension et une discipline de pensée qui permet d'acquérir une vision nouvelle de sa vie et une compréhension plus objective et plus structurée de la place et du sens qu'ont, dans le cycle de la vie, ses expériences et ses crises les plus importantes. Elle aide à faire d'une crise le prélude d'une renaissance à un niveau de conscience plus élevé et plus inclusif"
(D. Rudhyar Astrologie et Psyche moderne, ed. Librairie de Medicis)

Alexander RUPERTI (1913-1998)

Alexander Ruperti est né à Stuttgart. De père russe et de mère autrichienne, ayant passé sa toute petite enfance en Sibérie, son enfance et sa jeunesse en Angleterre, puis sa vie adulte en Suisse, Alexander Ruperti se sentait plus «citoyen du monde» qu'appartenant à une nation particulière.

Son intérêt pour l'homme en tant qu'individu prit ses racines dans ces nationalités multiples et s'est développé à travers une recherche constante d'explications philosophiques, religieuses, ésotériques, psychologiques et médicales de l'homme. Ses voies principales étaient l'ostéopathie et l'astrologie à travers lesquelles il enseignait un «art de vivre», une philosophie qui réponde aux besoins de l'homme actuel dans la période de transition que traverse l'humanité aujourd'hui.

Dans cette voie, il a été, pendant plus de quarante ans, le porte-parole en Europe de son ami et maître Dane Rudhyar et, à partir d'une synthèse de la culture euro-américaine, il proposa de nouvelles solutions pour construire l'homme de l'Ere à venir avec l'outil de l'Astrologie Humaniste.

Il donna de nombreux séminaires de 1978 à 1984 qui aboutirent à la création de l'association RAH (réseau Astrologie Humaniste), devenue indispensable tant pour des raisons socioculturelles que psychologiques et spirituelles : étudier, vivre et partager cette philosophie dont les deux piliers sont le PROCESSUS CYCLIQUE qui anime toute manifestation de la vie sur Terre et la période de TRANSITION que vit actuellement la planète en relation avec le développement d'une vision globale (holisme) du sens de notre vie.

Cette transition implique un nouveau regard et une nouvelle conscience pour tous ceux qui se sentent profondément concernés par cette crise de transformation.

"La résistance au changement n'est que le refus de la croissance"
Alexander Ruperti